Mythe de dracula

Les légendes et les croyances populaires disent que le voïvode Vlad Tepes sauvera la Roumanie de ses ennemis, comme il les a sauvé des turcs et d'autres malfaiteurs.
En Europe, les cloches ont sonné de Rhode jusqu'à Gênes pour annoncer la gloire de Dracula, qui avait repris, suite au grand guerrier Iancu de Hunedoara, la tête de la lutte contre les ottomanes.
Cette offensive fit renaître l'espoir de la libération pour les peuples assujetti des Balkans.
Le peuple roumain, né dans la croyance orthodoxe, a toujours été circonspect quant'aux idées et aux dogmes étrangers. Lorsque Vlad Tepes fut obligé de passer au catholicisme on dit de lui qu'il "avait fait pacte avec le diable".
C'est aussi une allusion de l'appartenance du voïvode à l'ordre du Dragon (en allemande "Drahe", qu'une prononciation rappelle "Drac" = "Diable" en roumain).

dracula vlad tepes
Vlad Tepes

Le voïvode Vlad Tepes Dracula est devenu le personnage de légende d'un pays lointain, au delà des montagnes et des forêts - la Transylvanie.
Aux contes des Sas (population d'origine allemande de la Transylvanie), mécontents des lois sévères promulguées par le voïvode, se sont ajouté, dans le temps, les récits sur des faits réels, sanglants, de la comtesse Élisabeth Batory, authentique tortionnaire. Le personnage Dracula pris naissance après le passage éternel du voïvode roumain, et son image a été propagée depuis 1488 par de terrifiants contes allemands, illustrés avec des gravures sur bois.
Depuis ce moment-là, à travers le temps, l'abominable vampire ainsi fabriqué a tissé autour du voïvode une toile d'araignée dans laquelle le malheureux prince se débat, comme il s'est débattu toute sa vie dans le tissu des intrigues et des trahisons. Après sa mort, il est réapparu comme «revenant» ("strigoi", "moroi"), sous le nom de "vampire des Carpates", ou de "comte Dracula" - une nouvelle trahison, qui le poursuivra peut-être jusqu'à la fin des siècles.

Le nom de Dracula

lui a été attribué aussi en raison du l'ordre du Dragon que son père avait mérité.
Le motif du Dragon était commun aux plusieurs familles du temps, parmi lesquelles celle des Bathory. Élisabeth, la cruelle comtesse née en 1560 dans une région d'Hongrie (qui se trouve dans le voisinage des Carpates Centrales), transforma le château Cetnie, du nord-ouest de Hongrie, dans un vrai abattoir, où elle assassinait des jeunes filles et pratiquait divers rituels magiques avec leur sang, comme celui du rajeunissement, entre autres. Ses crimes ont aussi été attribués à Dracula!

Les légendes populaires

ont rétabli la vérité historique: Vlad Tepes nous apparaît aujourd'hui comme un voïvode juste, audacieux et auréolé par la gloire. La lutte des croisés contre les turcs ottomans, menée par Iancu de Hunedoara, a semblé prendre fin avec la mort de celui-ci, en1456. Mais en hiver 1461, Dracula lança un nouveau défi au conquérant même de Constantinople, le sultan Mahomed II. Les campagnes danubiennes, qui ont tenu jusqu'à la fin de l'été de 1462, ont attiré l'admiration de l'Europe entière pour les qualité de tacticien et de stratège, pour la bravoure de Vlad Tepes.
Les échos de ces batailles furent consignés dans les documents officiels du temps; seuls les chroniqueurs russes et allemands ont gardé le silence, pour des raisons faciles à comprendre.

Contur Travel

Nous serions heureux de vous aider découvrir un pays légendaire, à explorer quelques merveilles, peu connues, du patrimoine universel.

web design: W3layouts et 1500